Quick quitte Coca Cola pour Pepsi

Le 29/07/2014 à 08h15 - Chaînes de fast food

Depuis le mois d’avril, l’une des grandes chaînes de fast-food français, Quick, remplacera le Coca par les bulles Pepsi. Elle met fin à une collaboration avec The Coca-Cola Company, une réforme qui sera appliquée dans ses 379 établissements en France et qui s’accompagnera d’un service de boissons à volonté.

Pepsi co. et Orangina-Schweppes chez Quick
Le numéro deux du fast-food français dit adieu aux historiques bulles de Coca-Cola pour les remplacer par les produits concurrents Pepsi et Orangina-Schweppes. À la suite d’un appel d’offres, Quick sera un distributeur des marques 7UP, Tropical et Lipton Ice Tea, Tropicana appartenant au groupe Pepsi, ainsi que d’Oasis Tropical et Orangina du groupe Orangina-Schweppes.
À compter du mois d’avril, les clients auront un large choix de boissons, et ce, pour une durée minimale de trois ans. Selon François Charpy, directeur des opérations chez Quick France, leur objectif est d’offrir une plus large gamme de boissons pour attirer les clients et les fidéliser dans tous les restaurants Quick. Du côté des fournisseurs, notamment Pepsi, cette nouvelle signature de contrat est une véritable opportunité pour légitimer leur présence sur le marché hors des Etats-Unis, leur permettant notamment d’augmenter leur part de marché de 5 % sur les boissons hygiéniques.
Quick Pepsi

Boissons à volonté et menus d’exception
Quick met les petits plats dans les grands. Mis à part ce changement, la chaîne proposera désormais des boissons à volonté à partir du mois de septembre. Ce concept est déjà prisé dans beaucoup de restaurants aux États-Unis depuis de nombreuses années, tandis qu’en France, il commence tout juste à séduire. Notons que Subway, Pizza Hut ou KFC pratiquent déjà cette offre dans certains points de vente. Pour Quick, les boissons en libre-service concerneront les commandes intégrées dans les menus ou servies seules. En clair, une boisson payée donne droit au service à volonté.
Ce changement sera apprécié des clients qui vont pouvoir goûter à des boissons différentes durant leur repas. D’autres innovations sont également apportées par Quick au niveau du menu. Trois produits composés de frites, de burger et de boisson ainsi que quatre produits avec un complément salé ou sucré seront proposés aux clients. Le but de la nouvelle carte est de réduire l’impact de la hausse de la TVA et de stabiliser les résultats de la chaîne.

Quick en chiffres
2013 a été une année faste pour la deuxième plus grande chaîne de fast-food français. Elle a enregistré une progression des ventes de 3,5 % à 831 millions d’euros alors que la restauration rapide a enregistré un recul de 0,2 %. Selon Cédric Dugardin, le Président du Directoire financier de Quick, leur rentabilité a augmenté de 26 % en un an, soit 102 millions d’euros tandis que leur dette nette a chuté de 7,6 %, soit 346 millions d’euros. Ces chiffres plus que satisfaisants s’expliquent par la rénovation d’une soixantaine de restaurants, des efforts sur les produits comme le triple cheeseburger, la simplification des procédures, la dynamique des ventes à l’enseigne et la réduction des frais centraux. En 2013, le groupe a ouvert 13 restaurants, portant le total de ses points de vente à 498 dans toute l’Europe.