Le ketchup

Le 31/07/2013 à 08h00 - Produits du fast food

On associe souvent le ketchup aux Etats-Unis et à la restauration rapide. Pourtant, bien que l'on ne soit pas sûr de son origine, il serait asiatique. Ce condiment, mondialement connu et populaire, aurait été ramené d'Orient par des marins anglais à la fin du XVIIème siècle ou au début du XVIIIème. Sa recette de base ne comprenait même pas de tomate ni de sucre, qui constituent aujourd'hui les ingrédients principaux du ketchup. C'était une sauce piquante à base de poisson. Mais, jugée trop piquante justement pour les palais occidentaux, les Anglais en modifièrent la recette pour l'adoucir en y rajoutant divers ingrédients tels que des champignons ou du sucre, mais toujours pas de tomate. Ce seraient les Américains, qui, plus tard, auraient ajouté de la tomate dans sa composition. Le nom de cette sauce, dont la consonance asiatique est évidente, viendrait du mot "ké-tsiap" qui signifierait "saumure de poisson". Les Anglo-saxons l'auraient prononcé "ca-tsiup", ce qui aurait donné en dernier lieu le mot "ketchup" que l'on emploie aujourd'hui. La première commercialisation du ketchup a eu lieu en 1876 aux Etats-Unis.
Ketchup

Le ketchup est l'un des condiment les plus consommés au monde. 97% des Américains disent posséder une bouteille de ketchup dans leur réfrigérateur et 21 bouteilles se vendraient toutes les secondes de par le monde. Sa bouteille est d'ailleurs l'une des clés de son succès. Le leader mondial est la marque Heinz et l'idée de la bouteille de ketchup transparente vient de cette marque.
Néanmoins, en France, le ketchup Heinz est fortement concurrencé par l'arrivée sur le marché de la marque Amora. Jusqu'au milieu des années 1980, le leader du ketchup en France était, comme partout ailleurs, la marque Heinz. Mais Amora s'est très vite imposée, reléguant le géant Anglais à un second rang. Dans la mouvance actuelle de la consommation responsable et diététique, les fabricants de ketchup tentent de diversifier leur offre en proposant par exemple des ketchups allégés en sucre ou bio.
En effet, toute une polémique s'est créée autour de la qualité nutritionnelle douteuse du ketchup. Si l'ingrédient principal est la tomate, cette sauce n'est pourtant pas aussi saine qu'elle en a l'air. Le sucre est le premier point négatif puisque le ketchup contiendrait 25% de glucide et seulement moins de 2% de protéine, l'élément principal étant tout simplement l'eau.

Il existe deux types de ketchup qui se différencient par leur procédé de fabrication et notamment l'ajout ou non d'agents de texture. En outre, le ketchup est souvent consommé avec d'autres aliments gras, ce qui crée une association très peu équilibrée. Les véritables ingrédients qui entrent dans la composition du ketchup sont par ailleurs très peu connus, et se cachent sous des dénominations énigmatiques. C'est aussi son côté très industriel qui fait l'objet de nombreuses critiques.
Néanmoins, le ketchup demeure une sauce incontournable et ancrée profondément dans les habitudes alimentaires. L'avenir de ce condiment semble se trouver du côté des nouvelles recettes, plus équilibrées et qui suivent les prérogatives actuelles en matière d'alimentation. Il faudrait donc conclure sur le fait que le ketchup reste un condiment, à consommer avec modération, voire à faire soi-même pour être sûr de sa composition.