L'exostreet, future tendance de la restauration rapide

Le 08/12/2014 à 07h54 - Actualité du fast food

L’exostreet fait partie des grandes tendances de restauration rapide de cette fin d’année et de 2015. De quoi s’agit-il exactement ?

Une tendance annoncée par les experts analystes du secteur
Les 5 et 6 février 2014 se déroulait dans la capitale française la 15e édition du Sandwich & Snack Show, la plus grande réunion en Europe des professionnels œuvrant dans le secteur de la restauration hors domicile. Près de 16 200 personnes, dont 10 % venues de l’étranger, ont visité les 500 stands de l’évènement. L’espace Innovation a permis de découvrir 3 concepts déjà en vogue dans l’univers du snacking, dont l’ExoStreet. Quelques mois plus tard, du 19 au 23 octobre 2014, c’est au tour du SIAL d’accueillir ses visiteurs à Paris Nord Villepinte-France. Ce rendez-vous dédié à l'alimentation a fait connaître les futures tendances en matière de restauration : l’exotreet en fait partie. Rémy Lucas, DG de Cate Marketing, a indiqué en début d’année que l’exostreet fait partie des concepts qui montent.
Exostreet food

Principes de l’exostreet
Exostreet est la version snacking du globe-trotter. En clair, ce snacking plonge les consommateurs dans la culture gastronomique mondiale en leur proposant des plats d’influence exotique, ceux que l’on déguste sur les trottoirs (streetfood) de nombreux pays. Le but est de mettre à la disposition de la clientèle des recettes qui n’ont rien à voir avec ce qu’elle a l’habitude de goûter dans les fast-foods classiques. Elle découvre alors des saveurs uniques issues des traditions culinaires du monde entier. Font par exemple partie de l’exostreet, les bars à tapas, les établissements de fish and chips et les restaurants de wok. Avec ce concept, les restaurateurs offrent la possibilité de s’évader ailleurs le temps d’un repas. Enfin, très souvent, les enseignes optent pour des points de vente ambulants en utilisant par exemple les food-trucks.

Les principales cuisines visitées par l’exostreet
La cuisine latino-américaine est celle qui remporte le plus de succès auprès des consommateurs et forcément, elle est devenue la plus représentée dans l’exostreet. La dernière Coupe du Monde au Brésil n’est sans doute pas étrangère à ce succès. Les enseignes spécialistes de Tex-Mex où l’on commande par exemple des tacos et des quesadillas sont les plus fréquentées. Dans la grande diversité des adresses exostreet dont la carte est axée sur la cuisine d’Amérique Latine, figure le bar à ceviche La Cevicheria. Le ceviche est un plat d'Amérique latine à base de poisson cru mariné et décliné de différente manière. Dans une moindre mesure, la gastronomie indienne et la cuisine africaine commencent à rassembler une forte communauté d’adeptes.

Exemples d’enseignes en franchise
En exostreet, il n’y a pas que des enseignes indépendantes. La stratégie de la franchise gagne de plus en plus de terrain. C’est le cas de The Sunken Chip !, enseigne spécialisée dans le Fish & Chips, plat emblématique de la Grande-Bretagne. On peut aussi citer Bolly Nan, une cantine indienne spécialisée dans les nans. Chez Saï, le Bo Bun, plat phare de la cuisine vietnamienne, est décliné dans une variété impressionnante de recettes, toutes à déguster de façon décontractée. Il y a également la friterie Léon de Bruxelles et la cantine Thaï in Box.