Du fast food au fast good

Le 03/02/2014 à 07h49 - Actualité du fast food

Depuis son avènement au cours du 20e siècle, le fast food avait pour ambition de faire gagner du temps à la population de plus en plus pressée, mais son développement est bien souvent lié à la malnutrition. Avec la prise de conscience de la fin du siècle dernier, et surtout des premières années du nouveau millénaire, de nombreux restaurants s’orientent aujourd’hui vers le fast good, une nouvelle forme de préparation rapide qui mise sur la qualité des produits utilisés et de la préparation.

Junk food vs fast good
C’est avec l’expansion des chaines de restauration rapide à travers le monde et le développement des maladies cardio-vasculaires que le terme junk food est apparu. Signifiant littéralement malbouffe, cette expression qualifie tous les types d’aliments qui sont de mauvaise qualité sur le plan diététique. On pense notamment aux hamburgers et ses dérivés, aux fritures ainsi qu’aux boissons et autres sauces qui accompagnent généralement les plats. Aux États-Unis, différentes associations ont dénoncé les formats géants qui ont été accusés d’être responsables de l’obésité de la population.  
En France, les actions préventives de José Bové et de la Confédération paysanne à l’installation du premier Mc Donald’s en France ont permis une mise en valeur des produits locaux. Les chaines ont  décidé de mettre en avant les produits du terroir dans la préparation des plats typiques de la culture américaine.
Le junk food était donc moins marqué en France, mais il n’en reste pas moins que les grandes chaines de restauration rapides essuient les critiques des différentes associations sanitaires et familiales. Il est dans la logique des évènements que de nouveaux restaurants se tournent aujourd’hui vers le fast good, qui misent à la fois sur la rapidité et la qualité des produits. Il faut en effet savoir que malgré la prise de conscience diététique, nous sommes de plus en plus nombreux à manger sur le pouce.

Rapide et raffiné : les atouts du fast good
Alors qu’on reproche à de nombreuses chaines de fast-food d’utiliser des ingrédients industriels et qui manquent de fraîcheur, les nouveaux acteurs du fast good misent aujourd’hui sur la qualité de chaque produit utilisé dans la confection des plats.
Exit donc les graisses trans, les légumes surgelés et les préparations industrielles ! Les nouveaux acteurs privilégient désormais le concept du fait maison, avec des légumes préparés sur place et de la viande fraîche. Malgré la rapidité de préparation, le raffinement est de mise.
Fast good - Big Fernand

Les nouveaux concepts de fast good
Actuellement, il existe bien entendu des enseignes de hamburgers qui répondent aux attentes du fast good, mais le secteur de la restauration rapide voit aussi se développer de nouveaux concepts, comme les bars à pâtes et les bars à salades, les plats en box, les plats mijotés et d’autres types de préparations qui se sont longtemps limités aux bistrots et aux restaurants.
Il y a également le fast casual qui est un nouveau type de restaurant qui combine la restauration rapide à des produits et des prestations hauts de gamme. Et c’est bien entendu pour faire face à ces nouveaux concurrents que les acteurs traditionnels du secteur adaptent leur offre. Bio, terroir… le fast-food est en train de changer.  

Articles recommandés

  1. Les employés de fast food dévoilent les produits qu'ils refusent de manger Les employés de fast food dévoilent les produits qu'ils refusent de manger
  2. Satisfries, les frites light par Burger King Satisfries, les frites light par Burger King
  3. FoodTruck La Popote FoodTruck La Popote
  4. Mac Donald's expérimente les burgers de luxe Mac Donald's expérimente les burgers de luxe