Obésité infantile : le fast-food n'en est pas la principale cause

Le 04/03/2014 à 08h03 - Actualité du fast food

Une récente étude de l’Université de Caroline du Nord a démontré que le fast-food n’est pas la principale cause de l’obésité chez les enfants, contrairement à ce qui a toujours été dit. De quoi mettre en rogne tous ceux qui luttent activement contre l’ouverture de nouveaux restaurants de fast-food.

Le fast-food pointé du doigt depuis longtemps
Depuis que les grandes chaînes de fast-food américaines ont poussé comme des champignons aux États-Unis et hors des frontières du pays, on a remarqué une nette augmentation du nombre d’obèses, enfants et adultes. Ce problème planétaire concerne surtout les pays occidentaux. Le fast-food est devenu une véritable culture et les géants du secteur rivalisent d’imagination pour nous proposer des produits toujours plus originaux, moins chers et surtout, assez caloriques. Beaucoup ont alors peu à peu délaissé les plats mijotés à la maison au profit de ces repas rapides, rassasiants et peu chers.
Pour rappel, on parle d’obésité lorsque l’indice de masse corporelle dépasse 25. Cette « épidémie » concerne aujourd’hui plus de 30% d’Américains et figure parmi les premières causes de mortalité.
La France est encore loin derrière les États-Unis, mais le problème de surpoids chez les enfants est bel et bien réel. Avec la multiplication incessante des restaurants de fast-food, jusqu’en face des écoles, les enfants ont vite pris l’habitude de manger des hamburgers, des pizzas ou des frites au déjeuner. Or un menu complet incluant par exemple un hamburger, des frites et un soda peut couvrir jusqu’à 70% des besoins quotidiens en un seul repas. Et en l’absence d’une activité physique régulière et conséquente qui permet d’équilibrer l’apport et la dépense d’énergie, on ne fait qu’emmagasiner les calories. Cela conduit inévitablement au surpoids.
Obésité infantile

Il faut revoir l’éducation nutritionnelle des enfants
Si un enfant devient obèse suite à la surconsommation de fast-food, le fast-food n’en est pas le premier responsable, mais plutôt l’entourage. C’est ce qui ressort de l’étude menée par l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. On a en effet constaté que chez les gros consommateurs de fast-food, ce régime alimentaire a été favorisé dès leur jeune âge. Les raisons sont multiples : les parents manquent de temps pour préparer à manger à la maison ou n’ont pas les moyens d’acheter des ingrédients sains et frais, etc.
Cette étude a permis de mettre en lumière la principale cause de l’obésité infantile : il s’agit de l’absence d’éducation alimentaire. Cela peut concerner aussi bien les foyers modestes que les familles plus aisées. L’instauration d’une alimentation variée et équilibrée est primordiale pour rester en pleine forme. Il faut donc trouver des solutions dans ce sens, changer les habitudes alimentaires à la maison et faire comprendre à l’enfant ce qui est bon pour son corps. Si l’enfant est éduqué très tôt sur la nutrition, il pourrait avoir un comportement différent vis-à-vis du fast-food. Les enfants mieux armés face à l’effervescence du fast-food sont généralement de faibles consommateurs ou des consommateurs occasionnels. Tout devrait donc commencer au sein du foyer par l’instauration progressive  de règles diététiques.