Mezzo di Pasta placé en redressement judiciaire

Le 09/08/2013 à 08h00 - Actualité du fast food

La chaîne de restauration Mezzo di Pasta vient d'être placée en procédure de redressement judiciaire. L'idée de cette démarche est née dans l'esprit du président du réseau Robert Ostermann, qui dit vouloir se protéger d'erreurs commises dans le passé, et éviter d'autres procédures qui risqueraient de coûter cher à l'entreprise et de la fragiliser. Le but de cette période de redressement est donc de résoudre des conflits, suspendre les litiges et évaluer les problèmes rencontrés par la société Mezzo di Pasta. Il est résultera peut-être une plus grande sécurité pour l'entreprise, et un nouveau départ sur des bases plus saines.
Rappelons que le réseau de cette chaîne est tout de même assez important, avec environ 135 points de vente, et une trentaine supposés s'ouvrir prochainement, en 2013 et 2014. Ce redressement n'entame donc pas la conquête des centres commerciaux et autres emplacements de vente, au contraire. Il permet d'observer plus attentivement et d'ouvrir des comptoirs neufs qui seront peut-être libérés des erreurs des plus anciens. Robert Ostermann se veut rassurant, et affirme que le cœur de l'entreprise va bien, que cette procédure vise seulement à renforcer la position de la maison-mère dans le réseau et à lui donner du temps pour anticiper et décider de l'avenir de Mezzo di Pasta.
Cette nouvelle stratégie de l’entreprise sera présentée en septembre 2013. Elle a pour but de dynamiser la stratégie et l'image de l'entreprise, qui souffre de plus en plus de la concurrence.
Parmi les raisons invoquées pour justifier toute cette procédure, on retrouve surtout la concurrence plus ou moins loyale d'autres enseignes de fast-food. Dans certains emplacements, Mezzo di Pasta a décidément bien du mal à résister face à d'autres géants du secteur.
Mezzo di Pasta redressement judiciaire

Les restaurants de la chaîne sont en effet de moins en moins fréquentés, et dix d'entre eux devraient fermer dans le courant de l'année. Vingt emplacements en tout devraient mettre la clé sous la porte d'ici 2015. Ces fermetures ne concerneront que des unités en propre. Malgré les licenciements à venir, le président de la firme se veut confiant : les fermetures lui permettront quand même d'éviter une faillite et de garder 90% de son réseau. Celui-ci sera donc étendu à de nouvelles villes ou nouveaux emplacements où les clients devraient être plus nombreux, au détriment des comptoirs délaissés dans des endroits où le passage était plus rare.
Mais il y a un autre argument qui joue en la défaveur de la chaîne : le bar à pâtes est un concept qui cartonne, de plus en plus de ces établissements ouvrent dans les grandes villes et centre commerciaux. Ils proposent tous des pâtes plus ou moins fraîches, et des sauces préparées à l'avance pour les accompagner. Seulement, certains offrent aussi aux clients des tarifs plus avantageux...
Mezzo di Pasta a cependant encore quelques cartes à jouer, et partait au départ avec plusieurs avantages sur ses concurrents. Le principal atout non négligeable de la chaîne, c'est le prix des produits.

Tout le monde le sait, les pâtes, ce n'est vraiment pas cher. C'est un produit du quotidien, acheté en masse dans les grandes surfaces et autres épiceries fines (où, pour le coup, il perd souvent son coté très bon marché) et qui plaît à presque tout le monde. Nous avons tous au moins un paquet de pâtes dans notre cuisine.
Mais c'est justement là que cet avantage se retourne contre la chaîne de restauration rapide : les pâtes sont bonnes, c'est peu cher (4,40€ la cup de pâtes avec sauce au choix), mais c'est aussi un produit très commun. Et même si Mezzo di Pasta peut se faire une très bonne marge sur le produit fini, il n'en demeure pas moins que la plupart des gens lui préféreront un menu burger + frites ou même un sandwich original qui sort de l'ordinaire.

La qualité est là, les pâtes sont fraîches, fabriquées par un prestataire italien qui les envoie directement dans les comptoirs du réseau de restauration; et les sauces sont classiques et de bonne qualité. Seulement voilà, le produit est trop connu et on peut l'avoir chez soi pour peu de préparation, sans compter les nombreuses sauces toute prêtes que l'on trouve à tous les coins de rayon...
Néanmoins, même s'il est intéressant de noter que, si la firme propose à ses clients plus d'une dizaines de pâtes différentes (farcies ou non), on trouve malheureusement aussi quelques lacunes qui demandent plus de préparation : lasagnes, cannellonis, petits gratins, ... On reste donc toujours sur un concept simple, mais qui est également proposé par de grandes marques comme Panzani ou Lustucru : la Cup Noodles. On la trouve désormais disponible au rayon des plats préparés, elle est abordable et se décline en plein de sauces et de formes différentes.

Pour contrer cette concurrence, Mezzo di Pasta a également misé sur un autre concept qui fait fureur : le plat préparé sous les yeux du client. Après la célèbre enseigne jaune et verte qui fabrique de gros sandwich sous votre œil attentif, le bar à pâtes vous propose la même stratégie qui consiste à vous donner faim en voyant et sentant la nourriture, tout en vous rassurant sur la provenance, l'allure et l'hygiène du produit fini. Pour le positif, il quand même important de constater la qualité gustative des pâtes de la chaîne et sa politique d'hygiène, de traçabilité et même de recyclage des déchets. Tous les produits envoyés d'Italie sont consommés très rapidement, il n'y a pas de "recette secrète" suspecte pour les sauces ou autres aliments, et le packaging produit moins de déchets que la plupart des autres enseignes. Une honnêteté et une attitude responsable dont d'autres pourraient s'inspirer dans le secteur.
De plus, la clientèle peut-être très variée, puisque tous les âges aiment les pâtes, et l'alimentation y est plus équilibrée que celle d'autres réseaux de fast food, pourtant bien plus connus.

Les pâtes sont un aliment basique, riche en sucre lents et les sauces qui les accompagnent sont savoureuses sans être grasses ou trop sucrées, et contiennent souvent de la viande, et donc un apport en protéines. En plus de produits de qualité, la firme aux pâtes fraîches a donc en plus une grande clientèle potentielle et un concept simple mais intéressant, qui peut attirer encore plus de monde dans ses restaurants.
Ce redressement sera donc la meilleure option pour la chaîne et lui laissera le temps de faire le point sur sa situation difficile. L'entreprise a encore quelques atouts qu'elle peut faire valoir, et surtout, elle est jeune. Créée en 2002 à Strasbourg, elle a ouvert sa première franchise en 2004! Il est donc encore possible de changer de direction et de politique interne, de revoir son image et ses produits, ainsi que les franchises et les emplacements de ces dernières.
Car par rapport aux autres géants du secteur, Mezzo di Pasta ne dispose "que" de 135 établissements, l'évaluation de la situation économique des franchises est donc plus simple et plus rapide qu'avec 10 000 ! Il est également plus aisé de les relocaliser pour en augmenter le chiffre d'affaires.